Une démarche de victime

Une démarche de victime

Selon une nouvelle étude, publiée dans Criminal Justice and Behaviour, les psychopathes perçoivent la vulnérabilité des personnes à leur démarche. Ainsi, tout comme les psychopathes sont une catégorie de personnes bien particulière, les victimes sembleraient aussi avoir des caractéristiques communes.

Les chercheurs ont montré à des psychopathes douze vidéos de personnes, filmées de dos, qui marchaient dans la rue. Parmi les personnes filmées, certaines avaient vraiment été agressées, d’autres pas. Il était demandé aux psychopathes à quel point il serait facile d’agresser chacune des personnes filmées. Les psychopathes ont pu classer correctement les victimes et les non-victimes.

Mais qu’est-ce qui apparaît comme un signe de vulnérabilité dans la démarche des victimes? Les psychopathes choisiraient leurs victimes en fonction d’une série de signes corporels, comme la longueur du pas, la façon dont le poids du corps est transféré ou encore la hauteur du pied à chaque pas. Autant d’indices liés à la personnalité des personnes qui permettent aux psychopathes de sélectionner leurs futures victimes en choisissant la personne qui opposera le moins de résistance.

Pour ne pas attirer l’attention des psychopathes, faites attention à la façon dont vous marcher !

(Wheels et al., 2009)

 

Retour