Un remède pour avoir bonne conscience

Un remède pour avoir bonne conscience

Une équipe de psychologues a analysé le comportement de 87 personnes qui avaient auparavant soit menti soit dit la vérité. Pour ce faire, les chercheurs ont demandé aux participants de jouer le rôle d’un avocat en concurrence avec un collègue, Chris, pour une promotion. Ils avaient pour consigne d’imaginer avoir trouvé un document important que Chris avait perdu et qu’ils avaient le choix de décider d’annoncer, soit par messagerie vocale soit par e-mail, à Chris qu’ils avaient retrouvé ce document ou qu’ils ne l’avaient pas retrouvé sachant que la remise de ce document favoriserait la carrière de Chris à leurs dépens. Immédiatement après avoir laissé le message écrit ou oral, les participants devaient évaluer plusieurs produits en disant combien ils étaient prêts à payer pour chaque produit, y compris des bains de bouche et de désinfectant pour les mains, dans le cadre d’une étude de marché. Les résultats montrent que les personnes qui ont menti par téléphone, en laissant un faux message à Chris, étaient prêtes à payer plus cher pour des bains de bouche par rapport aux participants à l’étude qui avaient dit la vérité. Les participants qui avaient menti par e-mail étaient prêts à payer plus cher pour le désinfectant pour les mains !

(Lee et Schwarz, 2010)

 

Retour