Traumatisé ? Vite un petit tétris!

Traumatisé ? Vite un petit tétris!

Le fait de jouer à Tetris dans les 6 heures qui suivent un événement potentiellement traumatisant permettrait de réduire la probabilité de développer un syndrome de stress post-traumatique. En jouant à Tetris nous recrutons nos capacités de mémoire de travail visuo-spatiale afin de faire de rotations mentales aux pièces qui tombent pour savoir dans quel sens les insérer dans les pièces déjà entassées. Les flashbacks précurseurs du syndrôme de stress post-traumatique requièrent les mêmes ressources de mémoire et le fait de jouer à Tetris provoquerait des interférences empêchant leur formation.

(Holmes et al., 2009, 2010)

Ecoutez l’interview de Jeremy Grivel sur RSR relatif à cette découverte

 

Retour