Dominer son monde

Dominer son monde

Les humains et les autres animaux expriment la puissance et la domination par des postures ouvertes et expansives et expriment la faiblesse et la soumission par des postures fermées et contractées sur soi-même. Mais ces postures peuvent-elles être la cause du pouvoir? Les résultats d’une récente étude montrent que l’adoption d’une posture ouverte de domination, par opposition à une posture fermée de soumission, occasionne des changements neuroendocriniens et comportementaux chez les participants (hommes et femmes). En effet, après avoir posé dans une telle posture pendant une minute, les chercheurs ont pu mesurer une élévation de la testostérone, une diminution de cortisol (hormone de stress), ainsi que des sentiments de puissance et de tolérance au risque chez les participants. Le pattern inverse de résultats a été observé pour les postures de repli.

En résumé, adopter une posture qui incarne le pouvoir ou la soumission a non seulement une influence sur le comportement d’autrui par rapport à soi, mais a également des conséquences psychologiques, physiologiques, et comportementales sur soi-même ! Adopter de telles postures consiste donc en une sorte de prophétie autorévélatrice (ou autoélévatrice…).

(Carney et al., 2010)

 

Retour